Make your own free website on Tripod.com

Home

Qui sommes nous ? | HISTORIQUE | Douze (12) types de violence faites à la fille et à la femme | ENGLISH/ Anglais | Furaha Disanka Esengo La joie Brèves Nouvelles | Photo Album | Contactez Nous
Centre d'Espoir pour Filles et Femmes (C.E.F.F. - O.N.G.)
Douze (12) types de violence faites à la fille et à la femme

Centre d'Espoir pour Filles et Femmes (C.E.F.F. - O.N.G.)

-Je suis née femme, je suis victime de toutes sortes des abus, pour avoir commise un seul péché.
Lequel?
-D'être femme !

Mme Anne Muswamba.

Douleur de la fille et femme Congolaise

Qui sommes nous ?

Malgré le progrès que le monde est entrain de se surpasser en matière de droits de la femme, la femme Congolaise(célibataire ou mariée) continue à être victime de l'intolérence du sex opposé. Quelque soit ses capacités morales,intellectuelles,religieuses et potentieles.

Les Douze types de violences faites à jeune fille et femme Congolaise, ont été répretoriées par des enquêttes menées en Réublique Démocratique du Congo par les experts de droits de l'homme, avec l'appui financier de l'UNICEF.

Publiées sous le thème "Femme,paix et droit et droit à la succession" ces enquêttes citent les coups et blessures,viol,les propos injurieux,l'avortement forcé, la prostitution et le no-payement de la dot.

Ces cas sont recensés comme violences parce que la legislation, notamment le Code pénal et le Code de famille, en les instituant comme telles, établit en même temps, leur caractère socialement injuste et discriminatoire, portant ainsi atteinte à la personne et aux droits de la femme.

Le refus de payer à la femme mariée travailleuse les avantages sociaux, le harcèlement sexuel, l'imposition de l'autorisation maritale comme préalable à toute embauche et les pratiques coutumières défavorable à la femme, constituent aussi des violences au regard de la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard de la femme, font remarquer les auteurs enquêtes.

Selon le classement établit par l'enquête, sept violences faites à la femme les plus courament observées sont, par ordre d'importance,
* Les propos injurieux (même en public) -53%
* La prostitution -40%
* Les coups et blessures -39%
* La dot impayée -32%
* Les pratiques coutumières(la polygamie)-27%
* Les Avortements forcés -23%
* L'autorisation maritale -20%
* La négligeance ou le réfus de payer les frais scolaire
aux jeunes filles -60%
Le non-accès aux avantages sociaux pour les femmes mariées travailleuses est cité par seulement 8,1% des personnes interrogées par les enquetteurs.

Ce taux bas s'explique selon les enquettes, par le nombre généralement faible des femmes employées dans le secteur salarié.
Voilà le statistique pour l'emsemble de la République Démocratique du Congo (sans compter la partie occupée).

L'examen de la situation dans les provinces indique qu'à Lubumbashi, province du Katanga, là où nous sommes basées, la violence la plus courante demeure,
Les coups et blessures -75%
Des propos injirieux -69%
La prostitution -47%
Le taux d'analphabet pour fille et femme 71%


À Matadi(Bas Congo),le non-paiement de la dot arrive en tête des formes violence avec 56 %
Tandis que qu'à Mbandaka (Equateur) c'est la prostitution qui bat son plein avec 67%

Contactez Nous